Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2008 6 16 /08 /août /2008 17:00
Pour notre 2ème jour,nous partons d'un village près de Machico, à destination de Porto Da Cruz.
Nous avons longé pendant un moment des habitations fleuries, des cultures en terrasse pour monter dans un 1er temps au col de Boca do Risco.

Dans un jardin: choux, légumes divers et papaye en gros plan.
Arbuste de myrthe.
Des monbrezias.

Aujourd'hui, tout est très différent : relief, végétation...et à gauche, le sentier emprunté.
Au débouché du col, nous dominons l'océan et la côte nord de plus de 300 m de haut. Et nous devinons la baie de Porto Da Cruz où nous nous rendons.


La 1ère agapanthe d'une longue série.Nous allons suivre un sentier en balcon au dessus de l'océan.Il a été pendant des siècles la liaison la plus courte entre Machico et Porto da Cruz.
Les impatientes, à l'état sauvage, recouvrent des coins de falaise.
Nous devinons , en haut à droite,l'endroit où nous sommes passés.


Le sentier,bien qu'entretenu, a gardé son aspect sauvage. Ces petites clôtures en bois représentent plus une aide psychologique qu'un véritable support.
Une section accidentée du chemin , mais sécurisée par un cable métallique.
L'aplomb est  de 400 m environ !


Au loin, dans la brume, la péninsule de Sao Lourenço où nous étions hier.
Et toujours le sentier à flanc de falaise...


D'énormes joubarbes accrochées à la roche.



Nous voyons les 1ères cannes à sucre .
Arrivée vers Porto da Cruz.

A nouveau, des jardins avec bananiers,
ignames.
La baie de Porto da Cruz dominée par  la Penha de Aguia ( rocher d'aigle ).

Une plante toxique : le faux tabac.
Nous voilà arrivés au village après nous être faufilés entre les habitations et les cultures et avoir suivi une plage de galets.Sculpture moderne qui tranche dans cet environnement. ( oeuvre du sculpteur local Jacinto Rodriguez ).
Séchage traditionnel du poisson, sur un pas de porte.
Après un déjeuner local (  caldo verde, thon en sauce ), nous visitons la rhumerie.
Extraction du jus de canne à sucre dans un local pittoresque...


Les taxis madériens identiques dans toute l'île !
Frangipanier et crête de coq.
Une autre façon d'honorer les défunts: de jolis petits jardins fleuris à même le sol.
Fleur de frangipanier.
Fleur de crête de coq

Nous avons marché un peu plus de 4 heures pour un dénivelé de 450 m.
Nous partons ensuite vers Sao Roque qui est un village typique.
Vue sur les jardins en terrasse autour du village.

Nous allons y passer 4 nuits, point de base de nos prochaines randos.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jano et Eliane - dans Madère
commenter cet article

commentaires

Aldo Disorbo 02/09/2014 16:34

There are some part of nature that are preserved. It has something to do with taking care of them.

dilou 11/09/2013 18:49


Très joli blog sur la visite de Madère. Nous venons de rentrer d'un séjour identique (1 semaine) et je retrouve avec grand plaisir des lieux visités et découvre des endroits que nous n'avons pas
eu le temps de voir.


Bravo, les photos sont magnifiques...ainsi que l'île.


Bonne continuation


Dilou

pol 22/10/2008 17:36

Je suis votre progression avec intérët . Bientôt la Penha d'Aguia , le Pico Ruivo.L'accompagnateur est-il indispensable ?Décris-nous les hébergements.MerciPol

CARAMBAOLE 16/08/2008 20:03

photos magnifiques

Présentation

  • : Randonnées Pyrénées... et ailleurs
  • Randonnées Pyrénées... et ailleurs
  • : Un petit blog dédié à la rando et à notre amour pour la montagne et la nature ...
  • Contact